Penne au maquereau et crème de poireau

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 15 minutes

Dans votre panier :

    • les maquereaux
    • les poireaux
    • les crème
    • les penne
    • 1 branche de romarin*

    *le reste est utilisé dans une autre recette

    Dans votre cuisine :

    • Poêle
    • Casserole
    • Huile d’olive
    • Sel, poivre
    • Cumin (optionnel)

    La recette


    1. Lancez la cuisson des penne.
    • Faites bouillir 2 à 5 L d’eau avec 1 branche de romarin et 1 à 2 cuillères à café de sel (selon le nombre de personnes). Une fois que l’eau bout, mettez-y les penne. Laissez cuire 10 minutes.
    2. Préparez la crème de poireaux (pendant la cuisson des penne).
    • Enlevez la racine et la partie vert foncé des poireaux.
    • Rincez-les pour enlever la terre qui se loge entre les feuilles.
    • Coupez-les en deux dans toute la longueur, puis coupez des petits morceaux.
    • Faites-les cuire dans une poêle avec 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 à 2 pincées de sel et de poivre (selon le nombre de personnes) pendant 10 minutes.
    3. Préparez les maquereaux (pendant la cuisson des poireaux).
    • La peau des maquereaux s’enlève très facilement. Vous pouvez utiliser le dos d’un couteau pour l’enlever ou tout simplement la conserver.
    • Coupez la chaire en morceaux. Soyez vigilants avec les arêtes.
    • Faites-les revenir rapidement (environ 2 minutes) à la poêle.
    4. Finissez la préparation de la crème de poireaux.
    • En fin de cuisson des poireaux, ajoutez 15 à 45 cL de crème, goûtez et assaisonnez à votre goût en sel et poivre.
    5. Dressez le tout
    • Égouttez les penne.
    • Disposez les penne dans les assiettes avec les poireaux et les morceaux de maquereau sur le dessus. Les dernières arêtes s’enlèvent facilement à la cuisson. Si vous avez, ajoutez 1 à 2 pincées de cumin par-dessus (selon le nombre de personnes). Mélangez le tout et servez. Bon appétit !

      Saviez-vous? Les oméga-3 sont des acides gras essentiels dont nous avons besoin pour protéger notre corps. En dépit de leurs petites tailles, les petits poissons comme le maquereau ou la sardine en contiennent beaucoup, contrairement aux gros poissons. Et oui, on a toujours besoin d’un plus petit que soi !

      Tous droits réservés © 2019 Professeur Ciboulette