Soupe de panais et jambon au four

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 20 minutes

Dans votre panier :

    • le jambon
    • les panais
    • les flageolets
    • les oignons
    • 1 branche de thym*
    • 2 feuilles de laurier*

    *le reste est utilisé dans une autre recette

    Dans votre cuisine :

    • Poêle
    • Casserole
    • Huile d’olive
    • Sel, poivre

    La recette


    1. Préchauffez le four à 200°C.
      2. Préparez les panais (épluchez-les, sauf si vous êtes habitués à la texture de leur peau cuite).
      • Lavez les panais, enlevez les extrémités et coupez-les en lamelles.
      • Mettez les morceaux dans une casserole et recouvrez l’ensemble d’eau. Ajoutez 1 à 2 cuillères à café de sel (selon le nombre de personnes), vos feuilles de laurier et une pincée de poivre.
      • Faites cuire le tout pendant 15 minutes.
      3. Préparez le jambon et les oignons (pendant la cuisson des panais).
      • Épluchez les oignons et coupez-les en lamelles. Répartissez-les dans un plat à four avec 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, et 1 à 2 pincée de sel et de poivre (selon le nombre de personnes).
      • Coupez le jambon en morceaux. Ajoutez-les dans le plat à four.
      • Enfournez le tout 20 minutes.
      4. Préparez la soupe (pendant la cuisson du jambon et des oignons).
      • Ajoutez les flageolets dans la casserole et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes.
      • Enlevez vos branches de laurier, et mettez-les de côté pour le dressage.
      • Une fois la cuisson terminée, mixez ou écrasez le tout avec une fourchette.
      • Goûtez et ajustez l’assaisonnement avec une pincée de sel et de poivre à votre goût.
      5. Dressez le tout.
      • Ajoutez les morceaux de jambon et d’oignons à la soupe.
      • Servez la soupe dans des bols ou assiettes creuses. Si vous le désirez, détachez quelques feuilles de thym et parsemez votre soupe avec.

        Saviez-vous? Le panais est assez timide… En effet, c’est un légume dit souterrain (ou légume-racine), qui est un cousin éloigné de la carotte. On le surnomme d’ailleurs la carotte-blanche. Las de vivre dans l’ombre de sa cousine la carotte, le panais apparaît enfin dans vos assiettes, pour séduire les petits et les grands !

        Tous droits réservés © 2019 Professeur Ciboulette